Mes objectifs pour 2017

Bonne année !

J’espère que vous avez passé de bonnes vacances et/ou de bonnes fêtes. Pour moi c’est toujours l’occasion de rendre visite à de la famille que je ne vois pas souvent. J’ai de la chance, grâce à eux, je suis pleine d’énergie pour cette rentrée un peu froide.
Et comme tous les ans, pas de bonnes résolutions ! Je trouve qu’elles ont un côté négatif, inatteignable ou même culpabilisant, c’est encore une occasion de se flageller que l’on est trop ceci, pas assez cela. Au secours !

A la place, les projets sont bien plus motivants et positifs ! ça donne envie, c’est chaleureux ! Entreprendre est quand même bien plus festif que s’interdire une cigarette, le chocolat ou s’imposer un sport que l’on n’apprécie pas.

Alors, voici mes envies et projets pour 2017. Y a pas à dire, ça va être une bonne année !

Sport
– Arriver à (re)nager une heure sans m’arrêter, soit environ 2 km
– Faire du yoga plus régulièrement
– Participer à plus de stages de danse

Santé
– Me désintoxiquer du sucre, sinon dans 10 ans je suis diabétique – probablement le plus gros challenge
– Avoir des genoux 100 % fonctionnels

Voyages
– Entreprendre une rando sur plusieurs jours avec mon chéri (soigner les genoux d’abord)
– Visiter l’Espagne et l’Italie et faire un premier voyage hors Europe. Coucou l’Amérique latine !

Travail
– Finir ma thèse – Non, c’est clairement celui-ci le plus gros challenge ^^
– Comprendre quel format d’enseignement est le plus adapté pour moi
– Trouver un poste ou créer un job dans ce format

Loisirs
– Faire des progrès en espagnol en finissant les méthodes Assimil et Duolingo – enchainer avec un autre support à définir
– Commencer et surtout finir 2 MOOC
– Aller plus souvent au FabLab
– Continuer mon implication dans le Jardin solidaire et avec les Incroyables comestibles

 Quels sont vos projets pour cette nouvelle année ? Ou quelles résolutions chez vous (je ne suis pas sectaire ^^) ?

torsion

Publicités

Et Demain ? Le film

Hola !

Peut-être n’est-il pas nécessaire de présenter le film Demain, de Mélanie Laurent et Cyril Dion. Surtout qu’il a dépassé le million d’entrée il y a peu de temps, chiffre historique pour un documentaire.

demain_le_film

Ce petit ovni a germé dans l’esprit de Cyril Dion dès fin 2010, après la sortie du film de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global », auquel il a collaboré. Pour faire court, il propose d’appliquer des solutions aux problématiques économiques et écologiques d’aujourd’hui, et de demain !

Le film commence sur l’interview de chercheurs ayant publié un article dans Nature et qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100. Montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de prouver que l’on peut résoudre les crises écologiques, économiques et sociales que traversent nos pays.  Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Mise en place d’une équipe: Pour payer les équipes de tournages, les déplacements, le montage … un financement participatif a été utilisé. Pour un budget espéré de 200 000 €, 444 390 ont été récolté en 2 mois, soit 220 % de la somme. Déjà à cette étape, la solidarité est en place.

La force de documentaire est de ne pas seulement planter un décor cauchemardesque, de pénuries, de sécheresse ou inondations. Non, c’est de proposer des solutions. Des SOLUTIONS ! Il remet les citoyens au cœur du processus. Certes, toutes les décisions sont faites par les gouvernements (un chapitre est d’ailleurs dédié à la démocratie) mais par nos actions de citoyens aka nos votes et surtout nos achats, nous pouvons changer les choses sur le long terme. Espoir, je dis ton nom !

Donc les solutions sont orientées dans 5 chapitres différents :

  • l’alimentation
  • l’énergie
  • la démocratie
  • l’économie
  • l’éducation

Les 5 chapitres donnent à eux seuls à réfléchir. Pour ma part, je suis très sensible aux chapitres 1 et 5, respectivement l’alimentation et l’éducation. L’alimentation est un thème que j’ai parfois abordé sur ce blog, avec ma transition flexitarienne et mon potager de balcon. Tellement reste à faire mais je sais que je progresse de jour en jour. Pour l’éducation, j’en ai même fait mon métier. Le système finlandais présenté dans le documentaire semble merveilleux. On pourrait le mettre en place, grâce à des moyens financiers et humains bien plus conséquents que ceux disponibles actuellement. On aurait alors des étudiants du supérieur, comme j’ai la chance d’avoir, plus actifs et motivés.

Pour la partie Economie, j’ai été estomaquée d’apprendre commet fonctionne réellement le système de prêt ! Lorsque l’on emprunte de l’argent, la banque ne nous prête pas de l’argent qu’elle a. Mais elle en crée. On comprend alors bien pourquoi  notre système est si fragile, affaibli si les emprunts ne sont pas remboursés.

Personnellement, j’ai trouvé le film super. Il est aussi très riche en exemples et en solutions. On apprend beaucoup. Du coup, il est presque  trop dense. Trop d’informations. C’est un vrai documentaire, avec un vrai travail de journaliste. J’étais frustrée de ne pas pouvoir prendre des notes sur lesquelles revenir ensuite. En fait, ce n’est pas un film à voir au ciné, mais dans son salon, cahier et stylo en main. J’ai pensé à le voir à nouveau au ciné mais je ne vais pas avoir le temps. Ya plus qu’à acheter le DVD à sa sortie !

Et comme pour illustrer la faisabilité d’un monde plus solidaire (et intelligent), la MJC de Vic en Bigorre organisait une gratiféria. De l’échange, du gratuit: vous déposez des objets, vêtements, magazines… et/ou vous récupérez des plantes, des jeux pour enfants, un chapeau. Ce qui est intéressant, c’est que si vous n’avez rien à donner vous pouvez prendre quand même. J’avoue que je n’étais pas à l’aise avec l’idée de prendre, juste comme ça, quelque chose sans rien « échanger ». Je suis trop formatée à acheter ou troquer. Alors j’avais amené des graines et des plantes pour troquer. Et je suis repartie avec un pied de menthe (la mienne ayant été parasitée par des pucerons) et des Rustica pour cet été.

vic_en_bigorre

Si vous êtes intéressé par ce genre d’événement, restez connecté aux Colibris de vos régions, plein de jolies choses se développent un peu partout…

Et toi, tu as vu le film ? Tu es plutôt team Espoir ou team « on est foutu » ?

J’ai voulu supprimer ce blog … et puis non

Bonjour par ici !

planner_blog

Cet article aurait aussi pu s’appeler « Faut-il être parfait pour blogger ? » (si à travers ce post tu penses que j’ai un problème avec la perfection, tu as raison)

Ça n’aura échapper à personne, les publications sur ce blog sont rares (très rares – trop rares ? – très très rares ? – bref). Aussi je me suis posé des questions :

  • Est-ce que ce blog sert à quelque chose ? Quelques personnes le lisent, alors, oui il sert un peu. Mon article sur le régime sans résidu, que j’ai du adopter 2 semaines suite à une hospitalisation, attire régulièrement. S’il peut aider les gens qui vivent la même chose, ce serait dommage de le supprimer.
  • Est-ce que je me sens légitime ? Noooon ! Je bave devant les photos magnifiques d’Eléonore (de son faux nom). Je jalouse la fréquence de post d’Anne. J’adore l’originalité de Johanna. A côté je fais tache !!! Pas de ligne éditoriale, des thèmes qui varient au grès de mon humeur. Une envie de restructuration quasi-permanente. Un billet tous les 2 mois. Un lectorat complètement déboussolé (en tous cas il y aurait de quoi).

Lire la suite

Allo Docteur ?!

Coucou !

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai des petits soucis de genoux. Un syndrome rotulien pour être précise. Mon médecin traitant m’avait marqué des séances de kiné, il y a un an déjà. Des séances plus ou moins efficaces, composée de Hubert (petit surnom de la machine à plateau tournant), de presse avec ou sans électrodes et de vélo. Des séances où j’arrivais, me mettais en tenue, le kiné me disait « Comme d’habitude » et je faisais ma séance parfois sans le voir une minute. Ambiance salle de sport payée par la sécu. Moyennement convaincue par l’utilité des séances (mes douleurs ne s’atténuant pas) et choquée par le comportement de ce « professionnel de la santé », j’ai laissé tomber et fait faire des semelles. Cela a atténué les douleurs et j’ai pris en main mon renforcement musculaire.

J’ai la chance d’avoir une salle de muscu au boulot. J’ai donc fait du vélo et du rameur dans cette salle de temps en temps et je me suis tournée vers les programmes de renforcement musculaire en ligne. Glanant à droite à gauche des conseils, je me suis constituée un programme. La base même de ce programme est le TBC. Il regroupe en effet des exos pour tout le corps et notamment les fessiers et les quadri qu’il me semblait important de travailler. J’ai ajouté quelques exercices pour l’arrière des cuisses et en avant Guingamp (j’avoue, j’aime bien cette expression ^^). En parallèle, j’ai arrêté de porter mes semelles, qui me créaient des douleurs durant la séance en me disant qu’elles étaient obsolètes.

Au final, j’étais assez contente des résultats. Déjà, j’ai senti que je progressais dans les exos du TBC (enfin, pas tous !) et j’étais plutôt fière de moi ! En plus, les douleurs aux genoux ont commencé à s’estomper. Si si ! Je vous assure ! Moi qui n’y croyais plus … Les descentes d’escalier redevenaient agréables, les squats n’étaient plus douloureux … Cependant, dans certains cas, de mauvaises sensations reviennent de temps en temps. J’ai par exemple des restes sur mon genou gauche des danses du mariage d’une amie ce week-end. Lire la suite

Une escapade à Albi

Salut !

J’habite Albi depuis 3 ans. J’ai tout de suite était séduite par cette ville chaude et lumineuse. Cela tient sûrement aux jolies briques roses auxquelles j’étais tant habituée à Toulouse.

DSC03331

L’Unesco aussi a trouvé le coin sympathique et a classé le centre historique Patrimoine mondial. Je vous propose un tour guidé de la ville, ainsi que mes astuces pour passer un moment agréable dans ma ville d’adoption. Au programme tourisme, restaurants, bars, et barbecue. Let’s go !

albi_carte_1 Lire la suite