Une escapade à Albi

Salut !

J’habite Albi depuis 3 ans. J’ai tout de suite était séduite par cette ville chaude et lumineuse. Cela tient sûrement aux jolies briques roses auxquelles j’étais tant habituée à Toulouse.

DSC03331

L’Unesco aussi a trouvé le coin sympathique et a classé le centre historique Patrimoine mondial. Je vous propose un tour guidé de la ville, ainsi que mes astuces pour passer un moment agréable dans ma ville d’adoption. Au programme tourisme, restaurants, bars, et barbecue. Let’s go !

albi_carte_1

(1) L’Office du Tourisme est le premier endroit où se rendre. Pas seulement pour récupérer le plan des petites rues dans lesquelles flâner, admirer les colombages et faire un peu de shopping. Mais aussi parce qu’elle est placée à côté de la cathédrale Ste Cécile (2). Idéal pour commencer la visite touristique. Le musée Toulouse Lautrec est installé dans le palais de la Berbie, juste derrière l’office du tourisme. Il regroupe une très belle collection des œuvres du peintre albigeois. J’ai eu l’occasion notamment de voir la collection des œuvres juvéniles de Toulouse Lautrec lors de la Nuit Pastel, soirée culturelle organisée dans un très grand nombre de lieux de la ville début juin. L’intérieur du palais vaut autant le détour que les esquisses. Ne pas oublier de faire un tour dans les jardins du palais de la Berbie pour la vue.

(2) La cathédrale est la grande fierté de la ville. Et sa construction est chargée d’histoire. Son architecture originale est le résultat d’un savant calcul politique des évêques locaux. Elle est d’abord un message pour le roi de France qui souhaitait imposer le style que l’on retrouve sur les cathédrales de Chartres et de Reims par exemple. C’est aussi une réponse aux arguments des cathares qui critiquaient le faste de l’Eglise.  L’architecture sobre, presque militaire, est un pied de nez à leur argument majeur.

  place_pilecathedrale_depuis_pratg

Une façade place de la cathédrale – La cathédrale vue depuis Pratgraussal

(3) Pour pic-niquer au pied du palais de la Berbie, les berges du Tarn sont idéales. Vous pourrez aussi embarquer dans une gabarre, bateau à fond plat, pour profiter de la vue depuis la rivière. C’est également un accès à la coulée verte, idéale pour passer au vert en quelques minutes (sur le plan, suivre la flèche bleue).

(4) L’église Saint Salvy est située juste de l’autre côté de la place. Son cloître est bourré de charme et abrite en saison le potager des hommes de l’église (des moines ?)

(5) Pour faire de jolies photos de l’ensemble du vieux centre, traverser le Pont Vieux et postez vous sur le belvédère (pas mal aussi pour observer le feu d’artifide du 14 juillet ^^)

(6) et (7) Les parcs Pratgraussal et Rochegude, respectivement, sont radicalement différents. Le premier, de « l’autre côté » du Tarn est un de mes endroits préférés. On peut y faire des BBQ, un tennis et il y a même des aires de jeu pour enfants. J’aime aussi y faire des séances de yoga en plein air et installer une slack line.

slack_prat yoga_pratg

Rochegude est plutôt un jardin à l’anglaise proche du centre ville. Il est idéal pour les pic-nic après un ciné entre amis ou pour donner à manger aux canards ^^

rochegude_2rochegude_3

(8) – (11) et (14) Les bars !!! Le Cosy (14) est mon préféré pour les beaux jours. Il est situé sur une place, au calme avec une petite fontaine au centre. O’Sullivan (8) et O’Gambrinus (11) possèdent toute la chaleur des bars irlandais. En fonction des soirs, quizz, karaoké avec guitariste live et concerts réchauffent les froides soirées albigeoises.

albi_carte_2

(12) Question pratique, le parking ! Le Bondidou est payant sur les premières allées mais gratuit sur les suivantes. Il faut descendre un peu pour ne pas payer !

(13) La place du Vigan est un des endroits névralgiques. C’est souvent le lieu où sont installés les concerts gratuits. Les jets d’eau sont aussi bien pratiques pour se rafraichir les pieds en été.

(9) – (15) et (16) Place aux restaurants. Il ne faudrait pas oublier de se nourrir quand même ^^ Le Saveurs d’Asie (9) est un très bon restaurant prisé de mes amis vietnamiens et chinois, c’est dire ! Il est possible de commander et d’emporter plats et desserts. Le Papillon (15) est mon coup de cœur. La carte est minimaliste car le chef choisit son menu au gré des produits du marché. La cuisine est de qualité et les prix tous petits. Le clos Sainte Cécile (16) propose une terrasse ombragée pour déguster une cuisine du Sud-Ouest, pas forcément originale pour moi qui suis du coin. C’est dans un budget un peu plus élevé que le Papillon mais c’est goûtu.

(17) Un petit ovni culturel ! Le Frigo se nomme lui-même le conservatoire des arts rafraichissants. C’est une association culturelle alternative. Vous y trouverez des lectures, des animations scientifiques sur le thème des infrarouges, des expositions de peintures. C’est très éclectique et convivial.

(18) Pour finir, une petite glace, ça vous dit ? Chez Giovanni, on sert de bonnes glaces, presque aussi bonnes qu’en Italie. Attention, en hiver, vous n’y trouverez que des macarons ^^

Voilà, le tour de la ville est terminé. Vous connaissiez Albi ? Sinon, j’espère que pour vous ça a été une jolie découverte et que ça vous a donné envie ! L’autre sud (Ouest) est aussi joli que celui de l’Est ^^ (Chauvine ? Nooooon)

A bientôt !

Publicités

2 réflexions sur “Une escapade à Albi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s