Et Demain ? Le film

Hola !

Peut-être n’est-il pas nécessaire de présenter le film Demain, de Mélanie Laurent et Cyril Dion. Surtout qu’il a dépassé le million d’entrée il y a peu de temps, chiffre historique pour un documentaire.

demain_le_film

Ce petit ovni a germé dans l’esprit de Cyril Dion dès fin 2010, après la sortie du film de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global », auquel il a collaboré. Pour faire court, il propose d’appliquer des solutions aux problématiques économiques et écologiques d’aujourd’hui, et de demain !

Le film commence sur l’interview de chercheurs ayant publié un article dans Nature et qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100. Montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de prouver que l’on peut résoudre les crises écologiques, économiques et sociales que traversent nos pays.  Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…

Mise en place d’une équipe: Pour payer les équipes de tournages, les déplacements, le montage … un financement participatif a été utilisé. Pour un budget espéré de 200 000 €, 444 390 ont été récolté en 2 mois, soit 220 % de la somme. Déjà à cette étape, la solidarité est en place.

La force de documentaire est de ne pas seulement planter un décor cauchemardesque, de pénuries, de sécheresse ou inondations. Non, c’est de proposer des solutions. Des SOLUTIONS ! Il remet les citoyens au cœur du processus. Certes, toutes les décisions sont faites par les gouvernements (un chapitre est d’ailleurs dédié à la démocratie) mais par nos actions de citoyens aka nos votes et surtout nos achats, nous pouvons changer les choses sur le long terme. Espoir, je dis ton nom !

Donc les solutions sont orientées dans 5 chapitres différents :

  • l’alimentation
  • l’énergie
  • la démocratie
  • l’économie
  • l’éducation

Les 5 chapitres donnent à eux seuls à réfléchir. Pour ma part, je suis très sensible aux chapitres 1 et 5, respectivement l’alimentation et l’éducation. L’alimentation est un thème que j’ai parfois abordé sur ce blog, avec ma transition flexitarienne et mon potager de balcon. Tellement reste à faire mais je sais que je progresse de jour en jour. Pour l’éducation, j’en ai même fait mon métier. Le système finlandais présenté dans le documentaire semble merveilleux. On pourrait le mettre en place, grâce à des moyens financiers et humains bien plus conséquents que ceux disponibles actuellement. On aurait alors des étudiants du supérieur, comme j’ai la chance d’avoir, plus actifs et motivés.

Pour la partie Economie, j’ai été estomaquée d’apprendre commet fonctionne réellement le système de prêt ! Lorsque l’on emprunte de l’argent, la banque ne nous prête pas de l’argent qu’elle a. Mais elle en crée. On comprend alors bien pourquoi  notre système est si fragile, affaibli si les emprunts ne sont pas remboursés.

Personnellement, j’ai trouvé le film super. Il est aussi très riche en exemples et en solutions. On apprend beaucoup. Du coup, il est presque  trop dense. Trop d’informations. C’est un vrai documentaire, avec un vrai travail de journaliste. J’étais frustrée de ne pas pouvoir prendre des notes sur lesquelles revenir ensuite. En fait, ce n’est pas un film à voir au ciné, mais dans son salon, cahier et stylo en main. J’ai pensé à le voir à nouveau au ciné mais je ne vais pas avoir le temps. Ya plus qu’à acheter le DVD à sa sortie !

Et comme pour illustrer la faisabilité d’un monde plus solidaire (et intelligent), la MJC de Vic en Bigorre organisait une gratiféria. De l’échange, du gratuit: vous déposez des objets, vêtements, magazines… et/ou vous récupérez des plantes, des jeux pour enfants, un chapeau. Ce qui est intéressant, c’est que si vous n’avez rien à donner vous pouvez prendre quand même. J’avoue que je n’étais pas à l’aise avec l’idée de prendre, juste comme ça, quelque chose sans rien « échanger ». Je suis trop formatée à acheter ou troquer. Alors j’avais amené des graines et des plantes pour troquer. Et je suis repartie avec un pied de menthe (la mienne ayant été parasitée par des pucerons) et des Rustica pour cet été.

vic_en_bigorre

Si vous êtes intéressé par ce genre d’événement, restez connecté aux Colibris de vos régions, plein de jolies choses se développent un peu partout…

Et toi, tu as vu le film ? Tu es plutôt team Espoir ou team « on est foutu » ?

Publicités