J’ai testé: le régime sans résidu

Coucou!

Je ne viens pas faire aujourd’hui l’apologie d’un nouveau régime à la mode, mais vous parler d’un régime alimentaire imposé aux personnes atteintes de maladie de l’appareil digestif, type maladie de Crohn.

Je précise tout de suite que je ne suis pas du tout spécialiste de la question, si je fais un impair, veuillez m’en excuser 😦

Le pourquoi du comment

J’ai eu une chance folle durant mes vacances, j’ai fait une grosse colite. Du genre à vouloir se marier avec ses toilettes (glamour^^), à avoir 39°C de fièvre et des douleurs abdominales terribles. Ça a duré 1 jour et demi, j’ai vu un médecin qui m’a orienté vers une gastro-entérite, puis ça a empiré 😦 Me voilà donc partie aux urgences, un vendredi soir. Je vous épargne les détails de prise de sang, radio et autre scanner vu qu’au final les médecins ne savent pas trop ce que j’ai eu. Ce qui est sûr c’est qu’il y a eu une infection, est-ce un événement isolé ou une pathologie chronique, je fais actuellement des examens complémentaires avec mon médecin traitant pour éclaircir tout ça. Ils m’ont gardée 4 jours au final (et flingué mes vacances), shootée aux antibiotiques et au paracétamol et m’ont mise au régime « sans résidu strict ». Le but est de mettre la partie basse de l’appareil digestif au repos (intestin grêle et colon).

Ce super régime (ironie inside) est très restrictif vu la liste d’aliments interdits fournie à la sortie de l’hôpital. Plutôt que de faire d’ailleurs l’inventaire de ce qui est interdit, il est plus rapide de lister ce qui est autorisé dans le cadre dans un régime sans résidu strict. Dans mon cas, j’ai droit aux pâtes, au riz, à la semoule, aux biscottes, aux œufs (blanc bien cuit), la volaille, la viande rouge à fibres courtes, le jambon blanc, les morceaux de porc maigres et du fromage à pâte pressée (comté ou emmental par exemple).

Surtout pas de fibres (adieu fruits et légumes sous TOUTES leurs formes), pas de légumineuses, pas de pommes de terre, pas de graisses cuites, pas d’épices ni d’aromates, pas de charcuterie, pas de produits laitiers, pas d’alcool … et j’en oublie certainement.

Strict

Régime sans résidu strict (source: CH Châteaudun)

Autant vous dire que les assiettes deviennent vite monochromes!!!

Dans mon cas particulier où je voulais réduire ma consommation de laitages et de viande pour privilégier les apports de minéraux et de protéines par les végétaux, c’est un désastre de convictions ^^ Mais la santé avant tout, je suis le régime à la lettre et j’espère très très fort que ce n’était qu’une crise isolée et pouvoir remanger « normalement » d’ici peu.

DSC_0072

Car sinon, il se pourrait que ça devienne mon régime alimentaire définitif. Croisez les doigts pour moi !!!

Diversification

J’ai la chance de ne subir ce régime que 2 semaines au total mais déjà je réfléchis à la diversification (plus qu’une semaine à tenir 😉 ). Surtout que j’ai des baisses de forme par moment dans la journée, contrecoup de l’infection qui a quand même bien fatiguée mon corps et probablement dues aussi à un manque de vitamines.

J’ai trouvé un blog qui recense des recettes adaptées au régime sans résidu, mais elles sont plus orientées dans le cadre d’un régime dit « élargi », autorisant notamment les pommes de terre (veinarde ^^). Je pense donc m’en inspirer pour « élargir » le régime.

Les médecins conseillent d’y aller progressivement, en introduisant un aliment ou un groupe d’aliment par jour. Pour ma part, je pense à rajouter en premier des pommes de terre et de la compote, puis passer aux légumes les moins fibreux et supprimer les fromages.

elargi

Piste d’élargissement du régime

A suivre

C’est fou comme les fruits et légumes peuvent me manquer. Au final, ça colore tellement l’assiette et donne du goût et de la texture ^^ J’espère que les examens en cours montreront que ce n’était qu’une bactérie isolée, qui se baladait par là et qui m’a trouvé accueillante 🙂

J’en profite pour souhaiter bien du courage à celles et ceux dont ce régime est le quotidien, sérieux les gars je compatis! ça ne fait qu’une semaine et déjà j’en ai marre ^^

Bisous à tous !

Laits végétaux – Le match

Bonjour les loulous!

Aujourd’hui, je voulais vous parler de mon petit déj.

J’ai une alimentation relativement équilibrée, féculents, légumes, si possible de saison et locaux, des protéines animales et végétales pour entretenir mes petits muscles, fruits et produits laitiers.

Cependant, malgré la propagande, ces derniers ne sont pas nos amis pour la vie 😉

En ce moment je me cherche un peu. Disons que pour des raisons éthiques et écologiques, je réfléchis à limiter ma consommation de viande et de lait. Je suis pas du genre radicale, j’aime prendre le temps de comprendre et de décider en connaissance de cause. D’où par exemple l’ajout progressif de protéines végétales dans mon alimentation pour remplacer celles venant de la viande et des produits laitiers.

Ce qui m’a le plus surprise concernant le lait, ce sont les nombreuses études sur l’impact d’un excès de calcium. Elles montrent qu’une consommation excessive de calcium n’est pas anodine. En effet, le calcium déséquilibre le pH du sang. Hé oui, notre cher petit calcium a une influence directe sur l’état de notre sang! Plus précisément, il l’acidifie. Et pour la faire courte, pour rectifier le pH, le corps puise dans ses réserves et modifie son métabolisme. Cela entraîne des carences en magnésium, peut augmenter le tour de taille et va jusqu’à réduire la masse osseuse. Ce qui est quant même un comble ^^

Sachant que les légumes, les légumineuses, les noix et autres amandes sont déjà riches en calcium, il n’est pas nécessaire de rajouter une ou plusieurs portion(s) de laitage par jour.

Je n’ai pas la prétention de convertir qui que ce soit, loooooin de là ^^  Ce sont juste les arguments qui me motivent à réduire, voire à supprimer les produits laitiers 😉

lait_avoine

Revenons à notre test:

Le matin depuis, bin mes 10 ans où j’ai décidé que les céréales (type Kellogg’s) c’était pour les petits, mon petit déj’ se compose de pain, baguette ou complet, ou biscottes (4 pour être précise) avec de la margarine. Et pour accompagner tout ça une tasse de chocolat au lait, c’est-à-dire une tasse de lait de vache avec 2 cuillères de Nesquik. Alors je vous vois venir, oui ma définition de « je suis une grande » est légèrement subjective ^^

Un(e) nutritionniste dirait peut-être que ça manque de fruit. J’en ai jamais eu l’habitude le matin et j’ai beau me forcer, j’ai du mal… Par contre, ya un apport d’eau (= le lait), un apport de protéines (= toujours le lait), un peu de matière grasse, un peu de sucre rapide (= le Nesquik) et des sucres lents en quantité suffisante (= pain ou biscottes). Le challenge que je veux respecter ici est de remplacer le lait par un produit qui remplit les mêmes avantages, à savoir l’hydratation et les protéines. C’est là que je suis tombée sur les laits végétaux.

Laits végétaux, késaco?

Ce sont des boissons fabriquées à partir de céréales ou d’oléagineux en récupérant le produit liquide d’actions comme le pressage ou du mixage. Elles ont complètement le même visuel que le lait de vache. Elles sont naturellement riches en nutriments comme le calcium, le magnésium, des fibres et de nombreux minéraux. Petit bonus, ces laits ont plutôt un effet alcalinisant ( = soit le contraire d’acidifiant ^^), tout bénef !

J’ai voulu tester ce qu’on peut trouver en grande surface, où la marque Bjorg est majoritaire. J’ai choisi de tester 3 laits différents, amande, avoine et un mélange noisette-épeautre.

laits

Le test:

– Lait d’amande: le plus plébiscité dans les blogs et comptes Instagram healthy ! Comme j’adore les amandes, je m’attendais à un délice ^^ J’ai peut-être mal choisi la « recette » mais je l’ai trouvé terriblement sucré, même nature. A la limite de l’écoeurement! Donc je suis déçue, surtout que je dévore les amandes par poignées d’habitude. Je l’ai coupé avec du lait de vache les matins suivant pour éviter de jeter et de gaspiller. Si vous connaissez des marques moins sucrées, je suis preneuse 😉

– Lait d’avoine: sélectionné un peu par hasard, c’est une bonne surprise! Le goût est assez léger, délicat j’ai même envie de dire. Mon test avec le cacao est top, ça surprend un peu bien sûr mais sinon, j’ai eu plaisir à le déguster chaque matin!

– Lait épeautre-noisette: après la déconvenue avec le lait d’amande, j’avais peur avant d’attaquer cet autre oléagineux. Et bien ma bonne dame Wahou !!! C’est-à-dire que l’équation Noisette+Chocolat = … un super goût Nutella!

Je me suis penchée ensuite sur les étiquettes pour comparer les différentes qualités et défauts de chacun.

Oh que vois-je, le lait d’amande est autant sucré que le lait d’avoine et moins sucré que le lait épeautre-noisette ! Du coup je ne comprends pas cette différence de goût sucré en bouche.

Valeurs nutritionnelles pour 100mL
 en g Lait Avoine Amande Epeautre-Noisette
Protéines 3,2 0,5 1,0 1,1
Glucides 4,8 6,0 6,0 10,6
dont sucres 4,8 4,5 4,1 6,8
Lipides 1,5 1,5 2,0 3,4
Fibres 0 0,5 1,5 1,1

 

 

 

 

 

 

Nutritionnellement, c’est en plus le lait d’amande qui est le plus intéressant avec 1g de protéines et 1,5g de fibres pour seulement 6g de glucides pour 100mL.

Verdict

J’ai adoré l’avoine et l’épeautre-noisette! J’en ai même déjà racheté. Par contre, le lait d’amande avec mon cacao habituel (que dis-je, séculaire ! ) est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop sucré. Pour profiter de ces bienfaits, j’en rachèterai peut-être et je ferai moitié-moitié avec un lait plutôt neutre, comme le lait d’avoine.

Bilan

Je compte vraiment sur ces laits végétaux pour me donner un coup de pousse pour changer mes habitudes alimentaires. Un premier bémol est leur faible teneur en protéines (mais finalement, mon lait habituel n’en est pas très riche non plus) et le second est le prix, près de 4 à 6 fois plus élevé que le lait de vache demi-écrémé. Mais je suis convaincue que diversifier ces apports de calcium et de protéines est meilleur pour la santé que la consommation bi ou tri quotidienne d’un même aliment: le lait de vache.

Et vous, comment voyez-vous votre alimentation? Traditionnelle par habitude ou par goût ou cherchez-vous de nouveaux aliments?

Porc au caramel – Miam inside

DSC03273

Voici une recette testée ce week end. Autant en semaine le temps passé à cuisiner est court et les préparations sont rapides, autant le besoin de manger gourmand se fait sentir en fin de semaine et je me fais des bons petits plats! C’est souvent sur les blogs culinaires que me vient l’envie de nouvelles recettes et ce porc au caramel est inspiré par happy2cook, inspiré à son tour par cooksmopolitan.

Rien de bien compliqué dans ce plat, que des bonnes choses et un peu de temps pour laisser le porc dans sa marinade une paire d’heures. C’est parti:

Ingrédients (pour 3 portions):

  • un filet mignon de 500 grammes (ici, un filet fermier),
  • un oignon nouveau,
  • une gousse d’ail et une pincée d’ail en poudre,
  • 3 c à s de sauce soja,
  • le jus d’une orange,
  • 60 grammes de sucre,
  • 1,5 c à s d’huile de colza,
  • quelques graines de sésame.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Préparation de la marinade (5 à 10 min):

Verser la sauce soja, l’oignon émincé (tête et tige lavées), la gousse d’ail coupée en 2 et légèrement écrasée, l’ail en poudre et le jus d’orange sur le filet mignon préalablement coupé en gros morceaux. Placer le plat au frais pour 30 min à 2 heures (idéalement).

marinade

Cuisson:

Séparer la viande de la marinade et reti. Dans une sauteuse, faire chauffer un peu d’huile de colza avec le sucre. Quand la préparation commence à colorer, y faire saisir la viande sur toutes ses faces (attention l’huile saute pas mal durant cette étape). Puis ajouter la marinade et mélanger pour bien intégrer le caramel à la sauce. J’ai ensuite laissée cuire 25 min à feu moyen sans couvrir, pour que la sauce épaississe. Remuer de temps en temps pour continuer l’enrobage des morceaux par la sauce.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

En parallèle, j’ai cuit 1 courgette, débitée en tagliatelles, pour accompagner le plat. La prochaine fois, j’en ferai une de plus, c’était un peu juste!

DSC03280

J’ai disposé les courgettes et les morceaux de viande, un peu de sauce caramélisée et enfin j’ai mis quelques graines de sésame et le tour est joué! A déguster bien chaud. Les saveurs se marient très bien, on sent légèrement l’orange, l’oignon et évidemment le sucré-salé du caramel au soja…

Bon appétit !!!