La famille Bélier

Hello le gens !

Ce mercredi sort un chouette film : la famille Bélier. J’ai assisté à l’avant première au CGR de Blagnac fin octobre en présence du réalisateur Eric Lartigau, de Fabienne Leunis prof et interprète en langue des signes et d’Alexeï Coïca prof de langue des signes, lui-même sourd .

Ce trio nous a raconté l’historique du film à 2 bouches et 4 mains. Victoria Bedos a puisé l’idée du scénario dans son passé. En effet, l’assistante de son père était issue d’une famille sourde et l’a inspiré pour poser un contexte familial peu commun au cinéma: l’histoire de Paula, qui est coda (enfant entendant de parents sourds) dans une famille d’agriculteurs.

Paula est donc la seule entendante de sa famille. Ses parents et son jeune frère sont sourds. Elle leur sert d’interprète chez le médecin (coucou les problèmes gynéco de maman), sur le marché lors de la vente de leurs fromages et pour négocier avec le banquier. La vie d’une ado déjà bien remplie par ces activités d’adultes. Elle doit aussi assurer à l’école, surveiller sa meilleure amie nymphomane et admirer de loin le meilleur chanteur de la chorale. L’objet du film est pour moi sa gestion d’un événement qui va l’obliger à se poser la question de son choix d’avenir. Doit-elle rester dans sa famille à qui elle est indispensable ou travailler son don pour le chant, évidemment à Paris ?

L’élément génial de ce film n’est pas qu’il « parle » des sourds en tant que tel (bien que ce soit déjà salutaire) mais qu’il les prend comme des gens normaux. C’est une famille tendre, qui a des codes et des habitudes différents de tous les autres. Mais toutes les familles n’ont-elles pas leur particularité ? Dans ma famille proche par exemple, on s’éloigne le plus possibles des responsabilités à moyenne et grande échelle et on préfère une petite vie tranquille donc il a fallu que j’aille chercher les codes de la responsabilité et de l’envie de faire et d’entreprendre ailleurs. C’est un contexte différent mais c’est aussi des choix et des efforts à faire pour grandir et s’armer pour sa vie / son boulot. Du coup, dans ce film, on ne tombe pas dans le cliché scénaristique du père alcoolique ou de la mère dépressive, et ça j’adore.

On traite du passage à l’âge adulte sous plusieurs formes d’ailleurs et Paula sort concrètement de l’enfance dans une scène un peu WTF.

Mon coup de cœur va à Louane Emera (Paula), que j’ai découverte à l’occasion du film. Son jeu d’actrice peut encore se perfectionner mais son métier principal étant chanteuse, on ne peut pas tout lui demander, surtout vu son jeune âge. Elle chante comme une déesse dans le film, sa voix est parfaite. Elle est connue et reconnue via The Voice 2013 dont elle a était demi finaliste. Le registre chanson française dans lequel elle s’est révélée dans l’émission faisait d’elle l’interprète toute trouvée du répertoire de Michel Sardou, auquel le film rend hommage.

C’est drôle, c’est émouvant et même parfois un peu mièvre. Des petites longueurs aussi mais au final un bon Feel Good Movie qui fait du bien, du talent (d’acteur), du talent (de chanteur) et encore du talent (du talent quoi).

La famille Bélier

Sortie : 17 décembre 2014

D’après une idée originale de Victoria Bedos

Premiers rôles: Karin Viard, François Damiens, Louane Emera, Eric Elmosnino, Ilian Bergala et Luca Gelberg

 La bande annonce 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s